La recette de couscous

| | ,

Il existe beaucoup de recettes de couscous, mais elles sont toutes conviviales et plébiscitées durant les festivités. Le plat s’invite lors des grandes fêtes de Ramadan, des cérémonies de mariages et des repas de noces. La richesse de son goût procure une explosion de saveur.

Pour régaler vos invités ou faire plaisir à votre famille, préparez du couscous traditionnel en suivant ces étapes.

Les ingrédients de la recette de couscous pour 6 personnes

Pour faire le couscous, rassemblez :

  • ½ kg de semoule fine.
  • De l’eau.
  • Du sel.
  • 2 à 4 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  • 50 g de beurre.

Pour l’accompagnement, il vous faudra :

  • 8 pilons de poulet fermier de préférence.
  • 12 merguez.
  • De l’huile d’olive.
  • 2 boîtes de concentré de tomates.
  • 1 cuillère à café de harissa.
  • 3 cuillères à soupe d’épices à couscous.
  • 3 tomates.
  • 2 cubes de bouillon de bœuf.
  • 10 navets.
  • 5 carottes.
  • 400 g de pois chiches.
  • 2 courgettes.
  • 1 litre d’eau.
  • 1 oignon.

Pour faciliter la préparation, munissez-vous d’un autocuiseur et d’un couscoussier ou d’une marmite.

La préparation de la recette de couscous

Le temps de préparation est estimé à 30 minutes :

  • Lavez, épluchez et coupez en dés les légumes (navets, carottes, tomates) et l’oignon.
  • Prenez l’autocuiseur et versez-y 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.
  • Dorez les pilons de poulet et l’oignon.
  • Versez l’eau assaisonnée des cubes de bouillon de bœuf, du concentré de tomate, des épices à couscous, de la harissa, des carottes et des navets.
  • Mettez le couvercle et mijotez le tout pendant 25 minutes.
  • Pendant ce temps, égouttez les pois chiches.
  • Lavez et coupez les courgettes.
  • Ajoutez les pois chiches et les courgettes dans l’autocuiseur.
  • Placez votre autocuiseur sous pression.
  • Prolongez la cuisson pendant 10 minutes.

Place à la préparation des merguez.

  • Prenez le grill ou la poêle et faites cuire les merguez.
  • Comptez entre 5 à 10 minutes de cuisson.

Terminez avec la préparation de la semoule fine :

  • Prenez un grand récipient et versez-y la semoule.
  • Immergez-la dans l’eau.
  • Remuez.
  • Égouttez une fois que l’eau vire au blanc.
  • Laissez au repos pendant 15 à 20 minutes.
  • Salez et huilez.
  • Malaxez pour briser les mottes.
  • Dans le couscoussier, remplissez à moitié d’eau la partie basse et déposez la semoule dans la partie haute.
  • Faites cuire pendant 20 minutes dès l’apparition de vapeur à travers la semoule.
  • À l’aide d’une cuillère en bois, remuez pour briser les mottes.
  • Ajoutez les 50 g de beurre et mélangez.

Le temps total de cuisson est estimé à 1h 25 min.

recette-couscous-semoule

Comment présenter le couscous ?

À chacun son style. Pour faire simple, remplissez la moitié d’une assiette de couscous et l’autre moitié de légumes. Vous pouvez aussi napper la semoule de légumes et de viande.

Une autre astuce consiste à séparer la semoule des légumes, de la viande et du bouillon. Certaines personnes veulent de la viande, tandis que d’autres réclament des légumes en guise d’accompagnement.

Une ultime méthode propose l’usage d’un grand plat creux. Modelez le couscous de manière à obtenir un dôme. Creusez un puits sur le centre et versez-y une louche de bouillon. Placez les viandes sur la semoule et disposez les légumes sur les côtés.

Ce sont des recettes équilibrées. Le couscous est un concentré de vitamines, de fibres et de protéines.

Quelles sont les variantes du couscous ?

La recette traditionnelle se limite à quelques semoules agrémentées de poulets, de saucisses et de légumes. Le couscous royal inclut du bœuf bourguignon, de la viande d’agneau, des poivrons aux trois couleurs et des raisins secs.

Mais d’année en année, de nouvelles recettes de couscous font leur apparition, ces recettes sont aussi modifiées selon le pays.

Le couscous au fruit de mer a fait irruption dans les villes côtières de la Tunisie. Le plat est servi avec des tranches de poisson en l’occurrence : du mérou, du rouget, du pageot, du mulet.

En Algérie, le couscous est inondé de sauce blanche, un bouillon clair qui découle de la cuisson de légumes et de viande. La recette contraste avec celle des Occidentaux qui privilégient la sauce rouge (de tomates et de paprika).

Le couscous marocain met à l’honneur le poulet, les raisins secs, l’agneau et le bœuf. Le plat est parfumé d’une myriade d’épices : safran, cannelle, coriandre et gingembre.

Rares sont ceux qui connaissent la version sucrée du couscous baptisé La seffa. La recette berbère comporte de la cannelle, des amandes grillées, des raisins secs, du sucre glace, des pistaches, des noisettes et des dattes.

Pour rehausser la saveur, le couscous s’accompagne d’un vin d’Algérie, du rosé de Provence frais ou du Languedoc.

recette-couscous-semoule

Quelles sont les origines du couscous ?

Les origines du couscous font couler de l’encre. L’Algérie, la Tunisie, le Maroc et la Mauritanie revendiquent la paternité de la recette. Les preuves scientifiques compliquent davantage l’attribution des sources. En effet, les chercheurs avancent l’hypothèse d’une apparition au Sahel, dans le sud de l’Algérie, tandis que d’autres pensent au Maghreb. Certains relient son histoire aux Berbères, alors que d’autres soutiennent la thèse d’une origine sud-africaine.

Le couscous est arrivé en Europe au temps du XVe siècle. Il a imprégné la gastronomie royale d’Espagne vers l’aube du XVIIe siècle. Les juifs venus d’Afrique du Nord ont également introduit la recette en France puis en Italie.

L’étymologie du couscous a animé les débats. Au XIe siècle, la recette est connue sous le nom de Ta am, un vocable arabe qui signifie céréales ou nourriture. Les linguistes associent le nom couscous à sa racine arabe Kassa ou Kaskasa (littéralement moudre). Au XVIIe siècle, le Kaskas renvoie au récipient troué utilisé pour la cuisson du couscous.

Précédent

La recette de courgettes sautées et ses variantes

La recette de l’aubergine au four

Suivant

Laisser un commentaire